>
fr   gb   
 
Accueil
Shop
Tutoriaux
Blog
Télécharger
Contact
 
Questions fréquemment posées

 

Généralités sur les profils ICC et la gestion de la couleur.

Les imprimantes et les périphériques de sortie.

La calibration des écrans, l'affichage d'une façon générale.

Logiciels et retouches d'image.

 


Cliquez ici pour soumettre une question.

 

spacer

 

  Généralités sur les profils ICC et la gestion de la couleur

L'emploi des profils ICC est-il possible si je fais tirer mes photos sur par des labos en ligne ?


Oui, il est même recommandé d'utiliser les profils ICC si vous faites imprimer vos photos par un site spécialisé de tirages par Internet. Il suffit de lui faire imprimer la charte ICC Couleurs RVB 510 patchs, puis de nous la retourner dès que vous la recevrez.
Attention : les labos en ligne peuvent d'un jour à l'autre présenter de gros changements qualitatifs. Changement de papier et renouvellement des produits chimiques peuvent faire varier la qualité des tirages. Par exemple, les périodes de retour de vacances ne sont pas les plus propices à la commande de tirages et d'agrandissements : les laboratoires tournent à plein régime et la quantité de travaux photographiques traités rend aléatoire la qualité des bains de développement.


 

Quel format puis-je imprimer avec vos profils ICC ?


Une fois réceptionné votre profil ICC, vous pouvez vous en servir pour tous les formats acceptés par votre imprimante. Si par exemple vous avez fait faire un profil ICC pour votre imprimante jet d'encre A4, vous pourrez imprimer des images en A5, letter etc.
Avec une imprimante A3, vous avez bien sûr imprimé une charte ICC A4, mais qui vous servira non seulement pour les formats plus petits, mais aussi pour ceux supérieurs au A4 (A3 notamment).


 

Quelle est la différence entre les profils ".ICC" et les profils avec une extension ".ICM" ?


Aucune. En dehors de leur extension, les profils ".ICC" et les profils ".ICM" sont rigoureusement identiques. Que vous travaillez sur PC ou sur Mac, les deux extensions seront compatibles avec votre système d'exploitation ainsi qu'avec vos outils de retouche d'images.
L'extension ".ICC" a été créée par Apple, Microsoft utilise ".ICC".


 

J’ai imprimé la charte ICC noir et blanc. Ayant neutralisé toute gestion des couleurs dans le pilote d'imprimante (l'option « impression en N&B » est alors indisponible), l'impression est sortie en couleurs. Est-ce bien ce qu'il vous faut pour établir un profil N&B ?


Oui, c’est bien d’une charte en couleur dont nous avons besoin pour établir un profil pour le noir et blanc. Les niveaux de gris sur une imprimante jet d'encre composée d'encres primaires cyan, magenta et jaune (noir etc.) sont obtenus par synthèse (c’est à dire mélange) de ces primaires.
Donc pour la création d'un profil noir et blanc, il est nécessaire d'équilibrer toutes les couleurs pour obtenir des niveaux de gris neutres et justes.


 

Quelle est la différence entre la charte N&B et la charte couleur A4 RVB ? Elles semblent identiques ?


Il y a bien une différence entre la charte pour le noir et blanc et celle pour la couleur. Elle est minime mais essentielle. En effet, le fichier image "Charte ICC noir et blanc" a été crée avec des options d'optimisation prévues pour les profils noir et blanc (luminance et contraste).
Cela se traduit par des données de références différentes pour chaque charte. Ces données sont donc différemment interprétées, lors de la lecture des chartes, en vue de l'édition d'un profil ICC.

En conclusion, il est théoriquement possible d'imprimer des images en noir et blanc avec un profil couleur, mais les résultats seront meilleurs avec un profil créé par la lecture d'une charte dont les données de références auront été prévues pour le noir et blanc.


 

Je souhaite faire créer un profil pour mon imprimante A4. Ceci afin de réaliser des tirages au format 10x15 (A5). Quelle charte ICC dois-je télécharger et imprimer ? Celle pour imprimante A4 que je vais imprimer sur un papier 10x15 ou celle pour imprimante 10x15 en section télécharger ?


Lors de l'impression de la charte ICC, il est important de respecter les dimensions originales des chartes. Vous ne devez donc pas télécharger la charte au format A4 pour l'imprimer sur un format A5. Le pilote de votre imprimante (ou votre logiciel de retouche) redimensionnerai le fichier « charte ICC » original.

Qui peut le plus peut le moins. Si vous désirez imprimez des tirages au format 10x15 sur une imprimante A4, nous vous conseillons d'imprimer et de nous retourner la charte de format A4. Vous pourrez alors utilisez votre profil pour réaliser aussi bien des tirages 21x29,7 que 10x15cm etc.

De la même manière rien ne vous empêche, avec une imprimante A3 par exemple, de faire faire un profil en imprimant une charte A4 et d'utiliser ce profil pour des tirages A3, A4, A5 ou de tout autre format.

Mais attention ! Dans tous les cas, il faut utiliser le même papier pour l'impression de la charte que pour l'impression de vos images lors de l'utilisation de votre profil. En effet, un profil ICC est créé pour une combinaison spécifique (et une seule) de modèle d'imprimante, de papier et de réglage du pilote d'impression [+ d'info]


 

Par un investissement léger, je peux moi-même réaliser des profils sur mesure avec mon scanner à plat. Cette méthode est-elle efficace ?


Non, elle ne l'est pas. C’est une bonne initiative pour découvrir la gestion des couleurs, mais pas pour obtenir des profils de qualité, même moyenne.
Avec cette méthode, chaque patchs de la mire n’est mesuré que sur 3 valeurs : une valeur de rouge, une valeur de vert puis une de bleu, autrement dit en RVB. Au spectrophotomètre chaque patch de la mire est mesuré sur tout le spectre visible et est enregistré sous forme de 31 mesures. Cette méthode est non seulement la plus complète, mais en plus elle permet de réaliser des profils ICC d’impression qui prennent en compte la sensibilité au métamérisme des encres utilisées (ce qu'un scanner à plat ne peut pas faire).


 

Pourquoi pour mes tirages noir & blanc dois-je utiliser un profil dédié au noir & blanc ?


Chaque type de papier rend un blanc spécifique. Certains sont un peu chauds, d’autres un peu froids.

Lorsque l’on imprime en noir et blanc, toutes les zones du papier ne sont pas recouvertes d’encre. C’est dans ces zones peu ou pas recouvertes d’encre qu’il est important de respecter la tonalité du blanc papier. Si l’on ne respecte pas la couleur du blanc papier, il y a un risque très élevé de cassures de ton dans les dégradés et les zones les plus claires de l’image. La tonalité du blanc papier et la tonalité du profil divergent. L’image n’est pas cohérente.

En noir et blanc, il est donc indispensable de faire correspondre la tonalité du profil sur celle du blanc du papier. Pour cela, il va falloir créer un profil ICC dont la tonalité de la gamme de gris coïncide avec celle du blanc papier : un profil spécialement adapté au noir et blanc.


 

 

 

  Les imprimantes et les périphériques de sortie

Les profils sont-ils compatibles avec les imprimantes grand public ?


Dans les industries graphiques et informatiques, les profils ICC sont connus et utilisés depuis plusieurs années. Ils sont même devenus une référence acceptée par tous les acteurs majeurs (Microsoft, Apple, Adobe etc).
Ainsi, non seulement les profils ICC sont reconnus et utilisable avec tous les systèmes d'exploitation du marché, mais en plus avec avec toutes les imprimantes grand public. Inutile de disposer d'un matériel professionnel ou onéreux pour profiter de leurs avantages.


 

Est-il possible d'utiliser les profils ICC avec des imprimantes A5 qui impriment en 10x15 cm ?


Oui, les prestations de profilsICC.com vous permettent d'utiliser vos profils sur des imprimantes A5 à sublimation thermique. Rendez-vous en section " télécharger " pour vous procurer les chartes ICC adaptées à ce type d'imprimantes.
Pour information, les possesseurs d'imprimantes pouvant imprimer jusqu'au 13 x 18 cm peuvent aussi télécharger la charte ICC pour imprimante A5.


 

Mon profil ICC est-il encore valable lorsque les cartouches d'encres de mon imprimantes sont vides et qu'il faut les remplacer par de nouvelles ?


Un profil ICC sur mesure est valable pour l'imprimante, le papier et l'encre à partir desquels il a été réalisé. Les encres sont suffisamment stables entre 2 lots de cartouche pour travailler avec le même profil quand vous changez les cartouches. Toutefois, si vous constatez une dérive importante, le profil peut être à refaire.
Certains fabricants proposent des encres adaptables ("compatibles") ou des systèmes d'alimentation extérieurs. Attention, dans ce cas il est indispensable de créer des profils pour avoir un bon respect des couleurs et déterminer le nouveau gamut de l'imprimante avec ces nouvelles encres. Par ailleurs, la longévité de ces encres adaptables est mal connus et nécessitent des essais.
Pour la meilleure qualité de tirage, il peut s'avérer nécessaire de n'employer que les encre du constructeur de votre imprimante.


 

Avez-vous quelques conseils supplémentaires pour bien imprimer sous Photoshop CS (1,2,3) avec mes profils ICC ?


1- Assurez-vous que Photohsop est paramétré selon les réglages évoqués ici.

2- Prévisualisez le résultat imprimé en utilisant la fonction « Affichage > format d épreuve > personnalisé » et le profil d'impression. Cela vous permet de choisir le mode de rendu (perceptif, relatif etc), de vérifier le bien fondé de la compensation du point noir et éventuellement de corriger votre image avant de l'imprimer

3- Dans « Imprimer avec aperçu » positionnez le profil de votre imprimante, choisissez le mode de conversion (Colorimétrie relative ou Perceptif) et cochez ou non « Avec compensation du point noir »

4- En cliquant sur « Imprimer » vous vous retrouvez dans le pilote de votre imprimante : assurez-vous que les paramètres d'impression sont bien les mêmes (résolution, choix du papier et désactivation de la gestion de la couleur) que ceux utilisés lors de la création du profil.

5- Laissez sécher vos impressions environ 1 heure avant de les observer. Les encres, et donc le rendu des images, évoluent tant qu'elles ne sont pas complètement sèches.

6- L'illuminant éclairant vos images imprimées doit être le même que celui choisi pour le calibrage de votre écran si vous désirez les comparer aux fichiers ouverts dans Photoshop. Si par exemple votre moniteur est calibré à 5500° Kelvin, vous devez observer vos tirages (pour les comparer à l'affichage) sous un éclairage de 5500 ° Kelvin également.

7- C'est la simulation à l'écran, le softproofing avec le profil de votre imprimante, qu'il faut comparer à la sortie imprimée. Si vous n'obtenez pas le résultat attendu, c'est toujours avec cette fonction que vous devez corriger vos images et éliminer les défauts que vous observez sur l'impression.

8- Vidéos, glossaires, didacticiel et FAQ sont autant d'outils mis à votre disposition sur notre site pour vous aider à mieux connaître la gestion de la couleur en photographie numérique. Si malgré tout vous rencontriez des difficultés, n'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons rapidement.

 


 

Les profils ICC sont-ils compatibles avec tous les types d'encre ?


Encres photochromes, à pigments, à colorants, les profils ICC que nous éditons sont compatibles avec l'ensemble des périphériques de sortie disponibles sur le marché ; quelle que soit la technologie embarquée pour imprimer.


 

Pourquoi un profil pour imprimante n’est-il efficace pour un et un seul ensemble imprimante/encre/papier ?


Entre les différents types et les différentes marques de papiers, les différences sont légions. Capacité à rendre un certain nombre de couleurs, Dmax, azurants optique, température du blanc papier etc.
Un profil ICC sur mesure intègre toutes ces informations (en plus des courbes des correction pour chaque patch mesuré). Lors de l’impression d’une image avec Photoshop, ce dernier utilise toutes ces informations lors de la conversion en profil et lors de l’envoi du fichier image au pilote de l’imprimante. C’est pourquoi un profil n’est valable que pour un ensemble (et un seul) imprimante/encre/papier.


 

Pour un même papier, une imprimante et une encre donnée, un profil ICC peut-il être réalisé pour la couleur et le noir et blanc en même temps ? Ou pour faut-il un profil pour les tirages en couleur et un autre pour ceux en noir et blanc ?


Les profils réalisés pour le noir et blanc adaptent l’axe des gris au blanc papier. Si par exemple vous utilisez un papier chaud, alors l’ensemble des niveaux de gris seront chaud.
Ainsi, il n’y aura pas de cassures de ton dans les gris clairs et les hautes lumières.


 

spacer

 

  La calibration des écrans, l'affichage d'une façon générale

Pourquoi doit-on calibrer son écran régulièrement pour retrouver un affichage fidèle ?


Avec le temps, votre moniteur s'use. De plus, il est soumis à des champs électriques et magnétiques susceptibles de dérégler l'équilibre chromatique de l'affichage. Tout ceci est normal. Même les professionnels de l'images calibrent leur écran régulièrement.


 

Quelles valeurs de gamma choisir lors de l'étalonnage ?


Il n'y a encore pas si longtemps, la valeur de gamma des écrans Mac était de 1.8 et de 2.2 sur les écrans Pc. Donc une image créée sur PC à un gamma de 2.2 apparaissait plus claire sur l’écran d’un Mac.

Mais sur Pc, ces valeurs n'étaient pas toujours celles mesurées réellement : les écarts était importants d’un constructeur d'écran à l’autre.
De plus, ils dépendaient des réglages d’usine ou du pilote de la carte vidéo. Les gammas mesurés pouvaient aller de 2 à presque 3 ! (le plus souvent entre 2,2 et 2,5).

Aujourd'hui, le gamma natif d'un moniteur récent se situe autour de 2,2 ce qui explique les performances supérieures à cette valeur, moins sensible aux effet de postérisation provoqués par une forte compensation de la carte graphique.

Un écran non calibré avec un gamme de 1,8 affiche une image plus claire, mais Apple Colorsync et les logiciels modernes tâchent de faire disparaître cette différence. Avec la gestion des couleurs, il n'est d'ailleurs plus nécessaire de faire correspondre le point blanc de votre moniteur avec celui de votre image puisque le moteur de conversion s'en charge.

La valeur standard de 2,2 s'est donc imposée. Numérisation et traitement d’image devront donc assurer un contraste correct et une bonne dynamique, autour de cette valeur moyenne pour Pc comme pour Mac.


 

Qu'est-ce qu'un point blanc natif ?


Le point blanc natif correspond à la température de couleur affichée sur le moniteur lorsque aucun étalonnage logiciel n'a été effectué. Vous pouvez parfois régler le point blanc via les contrôles situés à l'avant du moniteur. Dans d'autres cas, vous devez le modifier à l'aide d'un logiciel de calibration d'écran.


 

Qu'est-ce que la température de couleur et à quoi correspondent les valeurs ?


La température de couleur permet de déterminer la couleur d'une source de "lumière blanche". Elle se mesure en kelvins . La couleur d'une source lumineuse est comparée à celle d'un corps noir théorique chauffé entre 2 000 et 10 000 K, qui aurait dans le domaine de la lumière visible un spectre d'émission similaire à la couleur considérée.

La couleur apparente d'une source lumineuse varie du rouge orangé d'un soleil couchant (2000 K) au blanc bleuté d'un ciel boréal (10000 K). Cette variation de couleur de la lumière dans une même journée n'est que difficilement reproductible par la lumière artificielle et souvent avec des appareils complexes et coûteux. Elle relativise la notion de normalité de la lumière naturelle.


Les températures de couleurs habituelles sont par exemple :

1 500 K : bougie
2 680 K, 40 W : lampe à incandescence
3 000 K, 200 W : lampe à incandescence
3 200 K : lever/coucher de soleil
3 400 K : lampe au tungstène
3 400 K : à 1 heure du lever/coucher du soleil
5 000 à 4 500 K : lampe au xénon/à arc
5 500 K : lumière de jour (midi) d'une journée ensoleillée
5 500 à 5 600 K : flash d'appareil photo électronique
6 500 à 7 500 K : ciel couvert
9 000 à 12 000 K : ciel dégagé


Bien qu'elle soit représentée par une simple valeur, la température de couleur ne se limite pas à décrire une simple propriété. Elle résume en effet l'ensemble des propriétés spectrales d'une source lumineuse. Deux sources lumineuses de température de couleur identique peuvent être de qualité très différente. Le spectre de l'une sera par exemple continu, tandis que la lumière émise par l'autre se limitera à quelques bandes étroites du spectre. Certains aspects qualitatifs d'un tel spectre peuvent être pris en compte via l'indice de rendu de couleur (IRC) de la lumière.

Il convient donc d'associer cet indice à la température de couleur, chiffre entre 0 et 100 qualifiant le respect des couleurs, leur qualité.



 

Quelle température de couleur dois-je sélectionner pour mon moniteur ?


Sur certains moniteurs, il est possible de sélectionner la température de couleur de l'affichage. En d'autres termes, vous pouvez définir le point blanc du moniteur à l'aide du menu de celui-ci. En général, il s'agit de quelques valeurs exprimées en degrés Kelvin (K). Les valeurs courantes sont comprises entre 5000 et 6500 K.

Lors de la calibration de votre moniteur avec Adobe Gamma ou une sonde dédiée, sélectionnez la température correspondant au point blanc cible de la calibration (c'est à dire à la température de couleur que vous souhaitez atteindre lors de la calibration). En l'absence de correspondance exacte, choisissez la valeur la plus proche (par exemple, si la cible est 5500 K et les préréglages disponibles 5000 K et 6500 K, utilisez 6500 K).

Les valeurs standard pour la photographie et l'imprimerie sont comprises entre 5000 et 6500° K. La valeur de 5000 K est basée sur le théorie que l'image doit être impérativement observée à l'écran sous la même température de couleur que celle utilisé par les dispositifs de visualisation en lumière du jour normalisée (D50-5000 K).

On observe néanmoins que le réglage de 5500 K est de plus en plus plébiscité. Il est fréquemment utilisé par les photographes, les galeries d'expo et dans les studios. Si votre matériel vous le permet, nous vous conseillons d'adopter cette valeur.

Mais quel que soit votre choix, veillez à ce que votre éclairage ambiant soit d'une température proche de celle de votre moniteur. Murs de couleurs neutres, lumières tamisées et éloignées de l'écran sont requises.


 

Comment savoir si mon moniteur est équipé de contrôles de couleur ?


Les fabricants de moniteurs identifient ces contrôles différemment : couleur, couleur RVB, gain RVB, balance RVB, température de couleur, gestion des couleurs, etc. Mais votre moniteur peut n'en avoir aucun.

Ces contrôles servent à régler le point blanc du moniteur, c'est-à-dire, la température de couleur qui correspond à la couleur du blanc. Cela peut surprendre car a priori, cette couleur est le blanc. De fait, oui et non. Sur un moniteur, le blanc est constitué de rouge, de vert et de bleu, et notre oeil perçoit comme le blanc de nombreuses combinaisons différentes de RVB.


 

Quelle est la bonne périodicité de re-calibrage de l'écran afin de conserver une visualisation correcte ? (LCD et CRT)


Concernant les LCD neufs, la colorimétrie de l’image risque de fortement bouger au cours des 300 premières heures d’utilisation. Passé ce délai, l’affichage devient très stable. Nous vous conseillons tout de même de calibrer votre écran LCD tous les 2 à 3 mois (en fonction de votre utilisation et de la qualité de celui-ci).
Pour les CRT, le vieillissement des tubes affecte le rendu colorimétrique tout au long de l’utilisation de l’écran. Nous vous conseillons un calibrage toutes les 3 à 4 semaines.


 

Mon écran est calibré et caractérisé à la température de couleur que vous préconisez : 5500° K. Si je comprends bien, la lumière idéale pour observer mes tirages est une lumière du jour à 5500°K ?


Oui … mais.
Oui vous avez raison : si votre chaine graphique est « callée » sur une t° de couleur de 5500° K, l’observation de vos tirages devrait se faire sous une lumière à cette même température.
Mais la température d’une lumière (même si vous disposez d’un néon estampillé « lumière du jour » ) n’est pas un gage de qualité et de stabilité. En plus de la température de votre source lumineuse, il conviendra de connaître l’IRC. C’est l’Indice de Rendu des Couleurs. C’est un indice de 0 à 100. Plus il est élevé, meilleur sera la qualité de l’éclairage. Nous vous conseillons de vous équiper de sources de lumières avec un indice de 85 minimum. Pour info, il existe d’excellents néons pour aquarium 5500°K IRC 90 à des tarifs accessibles.


 

 

 

 

spacer

 

  Logiciels et retouches

Quelles sont les différences à considérer selon que l'on utilise un système Mac OS ou Microsoft Windows ?


Les profils ICC que nous vous éditons sont 100% compatibles avec les systèmes Apple Mac OS aussi bien qu'avec les systèmes PC Windows. Sur Mac et PC, les règles de base en gestion des couleurs et d'utilisation des profils sont identiques.
Apple propose en standard (depuis la version X de Mac OS) ColorSync, un logiciel très évolué de gestion des couleurs et des profils ICC.

Les répertoires de destination des profils changent :

Mac OS 10 : Librairy\ColorSync\Profiles
Windows 98 SE : Windows\System\Color
Windows me  : Windows\System\Color
Windows 2000 : WINNT\System32\spools\drivers\color
Windows XP : Windows\System32\spool\drivers\color


 

Avec quel espace de travail dois-je retoucher mes images dans Photoshop ?


L'espace sRGB est généralement adapté aux projets Internet ou couleur grand public. En revanche, en matière de photo, AdobeRGB98 remporte actuellement le plus de succès. Nous vous conseillons donc travailler avec AdobeRGB98 comme espace de travail sous Photoshop. Pour les photographes les plus avancés, nous vous conseillons de travailler dans l'espace DonRGB ou ProPhoto. Notre préférence va à Don RGB, disponible ici.

Mais cette question est vaste et peut devenir complexe car chaque personne traite différemment ses images dans des flux adaptés et optimisés selon les support auxquels sont destinées les images (papiers, web etc.).

Si l'espace de l'image que vous importez dans votre logiciel de retouche ne concorde pas avec celui-ci, conservez le profil déjà inclus dans l'image.
Si l'image que vous importez dans votre logiciel de retouche ne contient pas de profil ICC :

  • Si l'image provient d'un appareil photo numérique entrée ou milieu de gamme (comme les compacts APN ou les bridges), attribuez-lui un profil ICC de type sRGB.

  • Si l'image a été prélevée sur un site web, attribuez-lui également un profil ICC de type sRGB.

  • Si l'image provient d'un reflex numérique, préférez un profil Adobe RVB, commun à la plupart des reflex numériques du marché.

Si vous ne savez quel profil attribuer, nous vous conseillons de faire des copies de l'image, d'ouvrir chacune d'entre elles avec des profils différents et de choisir de conserver celle qui vous conviendra le mieux.

Si vous destinez votre image à l'impression, il sera de toute façon nécessaire à un moment ou à un autre, de convertir le profil ICC d'origine vers le profil ICC de destination (profil ICC correspondant à votre matériel d'impression). Cette opération est décrite dans une vidéo sur cette page.

 


 

Comment désactiver Adobe Gamma sur un PC ?


Vous devez supprimer l'icône Adobe Gamma du dossier de démarrage : cliquez avec le bouton droit de la souris sur le bouton Démarrer, choisissez Ouvrir ou Ouvrir tous les utilisateurs, cliquez deux fois sur Programmes, puis sur Démarrage. Cliquez ensuite avec le bouton droit de la souris sur Adobe Gamma ou sur Adobe Gamma Loader.exe et choisissez Supprimer.

[Autre méthode] Cliquez sur le bouton Démarrer puis Exécuter. Tapez " msconfig " et ok. Dans l'onglet démarrage, cherchez la ligne correspondant à Adobe Gamma loader et décochez la case de gauche. Faites Ok et redémarrez le Pc.


 

Que faire si mon profil d'affichage n'est pas actif au démarrage de mon Mac ?


Vérifiez que le profil est sélectionné dans le panneau de configuration ColorSync. Pour ce faire, dans le menu Pomme, sélectionnez Préférences Système > Moniteurs > onglet Couleur, puis vérifiez que le profil en surbrillance est correct. Si ce n'est pas le cas, sélectionnez le profil correct dans la liste.


 

Sur Mac, pourquoi les ombres et les hautes lumières sont altérées avant et après l'étalonnage ?


Accédez aux préférences système --> accès universel --> réglage du contraste amélioré.
Placez le curseur à gauche (position normale), puis étalonnez à nouveau votre écran.


 

Comment bien utiliser la fonction "Affichage / Format d'épreuve" sous Photoshop ?


Photoshop est capable de simuler à l'écran l'apparence que le document aura une fois imprimé, sans pour autant modifier les données de l'image.

Le principe de cette fonction est simple : Photoshop va virtuellement appliquer à l'image affichée le profil de sortie prévu pour votre couple papier/imprimante (Format d'épreuve personnalisé). On parle alors d'épreuvage écran. Cela permet de ne pas avoir à transformer le profil contenu dans l'image s'il est différent de celui du couple papier/imprimante.
Concrètement, le format d'épreuve personnalisé vous permet de faire rapidement appel à votre profil de sortie en vue d'un épreuvage écran. Bien entendu, il faudra bien choisir quel mode de rendu utiliser (avec l'aide de la case aperçu).
Concernant les fonctions " Conserver RVB, Simuler blanc papier et noir cassé", laissez-les décochées. Elles sont surtout utilisées dans des procédés pré-presse offset.

Important : cette fonction est efficace, mais ne l'est à 100% qu'avec des écrans estampillés "Pros" (LaCie, Eizo ...). C'est à dire des dalles très stables en colorimétrie et surtout à large gamut (qui couvrent au moins Adobe RGB 98). Elle peu donc donner de bonnes indications de ce que sera l'image une fois imprimée, mais en aucun cas fournir un aperçu fiable sur des écrans mal calibrés ou non destinés aux métiers de l'image.


 

Je dispose de Lightroom, de Photoshop CS2 et de Elements 5. Quel est le plus complet des 3 pour imprimer avec les profils ICC ?


La réponse n'est pas évidente. Nous vous invitons à travailler avec celui qui vous plait le plus, celui avec lequel vous avez l'habitude de travailler.
Car même si ces trois logiciels sont destinés à des publics et à des flux de production bien spécifiques, chacun d'eux est compatible avec l'emploi des profils ICC.

Si vraiment vous souhaitez utilisez l'outil offrant le plus de souplesse dans la gestion des couleurs et l'impression à l'aide des profils ICC, c'est Photoshop CS (toute version) le plus abouti.


 

 

 

spacer

 

 

" Droits réservés Profil ICC.com © 2007-2015 "